samedi 13 décembre 2008

Technique de masturbation féminine avec de l'eau

Techniques de masturbation féminine - Technique avec de l'eau :

Le principe de cette technique est de profiter des bienfaits de l'eau ! Quoi de plus doux a priori que l'eau ? Mais quoi de plus stimulant aussi qu'une douche ?

C'est justement le principe de cette technique que vous avez toute surement plus ou moins expérimentée ...

Le plaisir de l'eau sur tout le corps ... Le plaisir de se couvrir de savon onctueux, de se l'étaler de la nuque aux cuisses ... en passant par tout le reste du corps...
Pour beaucoup d'entre nous d'ailleurs, ce sont ces découvertes du plasisir du corps qui nous ont amené à la découverte du plasir solitaire ...

Je ne reviendrai pas sur les techniques de caresses avec les mains et les doigts, juste pour vous conseiller de ne pas trop faire rentrer de savon dans votre intimité pour éviter les irritations. Utilisez soit un gel nettoyant intime ou du lubrifiant ...

Et quand vient le moment de se rincer ? Qui n'a jamais insisté un peu plus longtemps que de nécessaire pour rincer son minou ? Avec peut-être une envie d'écarter un peu les cuisses pour l'eau entre plus en vous ? Consciente ou non, vous avez eu envie de venir chatouiller votre zone clitoridienne ... et vous avez eu bien raison !
Le jet de la pomme de douche, quand vous pouvez doser un peu son débit par une molette ou en l'éloignant de votre entre-jambe est un excellent stimulateur naturelle.
Si pour commencer, vous vous placez à 5 cm à pleine puissance de votre clitoris, cela a toute les chances de vous faire : au mieux rien, au pire mal ... Prenez le temps de faire monter le plaisir la caresse du jet d'eau progressivement. Faite un passage dans votre entre-jambe, puis revenez vers l'intérieur de vos cuisses (une zone érogène) souvent négligée. Remontez vers votre poitrine, faites des ronds autour de vos mamelons ... puis revenez en bas, tournez, éloignez-vous, revenez, remontez à vos seins, redescendez, augmenter progressivement l'intensité du jet, etc ...
Le rythme sera le votre, ma seule recommandation sera d'apporter du mouvement dans votre geste ...

Il n'est pas certains que vous parveniez forcément à l'orgasme avec cette technique ... mais vous avez toutes les chances d'être excitée comme une puce et d'avoir envie de quelque chose de plus "solide" : c'est le moment d'essayer par exemple un sex-toy à la texture souple ...

[ Source ]

Technique de masturbation féminine avec coussins, draps, serviettes

Technique de masturbation féminine : Technique avec un coussin, un oreiller, un drap ou une serviette de bain

Dans ce registre, il s'agit en fait de se caresser ses zones érogènes de façon indirect au travers d'un objet doux. Le coussin, l'oreiller (mon préféré), un drap ou une serviette de bain enroulés peuvent être des "partenaires" de plaisir assez agréables.

Allongée sur le dos ou sur le ventre, l'idée est de glisser entre ses cuissses ces (doux) objets et de se stimuler les zones érogènes. L'orgasme qui en résulte peut être obtenu assez rapidement, peut être très intense mais est souvent aussi souvent plus court que pour les techniques avec les mains ou avec des sex toys.


Conseils:

Il n'y ici encore pas de règle, mais vous pouvez par exemple suivre les conseils qui suivent.
- D'abord, vous pouvez vous caresser votre pubis, vos lèvres puis votre zone clitoridienne.
- Le plaisir montant, vous allez serrez les cuisses autour de votre oreiller ou de votre serviette roulée pour appliquer une pression sur votre zone clitoridienne. Vous répetrez alors ces pressions régulièrement. Tout en serrant, vous pouvez continuer à essayer de glisser le tissu le long de votre clitoris ... Cela augmentera d'autant les "fortes" sensations sur le clitoris.
- Personellement, je préfère être allongée sur le ventre, l'oreiller entre les cuisses. J'ondule alors mes fesses, mon oreiller prisionnier de mon intimité, en exerçant des pressions à un rythme qui s'intensifie d'autant plus que le plaisir monte.
- Ces pressions seules ne me suffisent pas généralement : je contracte aussi mon périné et mes muscles vaginaux. C'est ainsi, que je peux ajouter à mon plaisir plutôt clitoridien obtenu par les frotements contre le tissu, un plaisir plus profond (plus vaginal) que j'obtiens par la contraction de mon intimité.

Extrait de témoignages reçus:
"Moi, ma technique c'est pas trop mais doigts, mais surtout mon polochon ! Je le pli en 2 pour avoir plus de volume, et je mets mon sexe bien mouillé dessus et je commence mes vas et viens dessus tout doucement, je respire de plus en plus fort, je me dis que c'est trop bon, j'accélère mes vas et viens, je mouille encore plus, mes seins sont dur,s mes tétons touche le polochon, avec mes vas et viens, ils frottent eux aussi, je crie, j'en peux plus, c'est tellement bon ..." (par M., 20 ans)


Astuces:

Ces techniques de caresses plaisent en particulier aux femmes qui n'aiment pas trop le contact direct de leurs doigts ou leur main avec leur intimité.
C'est une excellente façon d'excercer ses muscles vaginaux, c'est donc une excellente technique pour apprendre à mieux maitriser son corps et son plaisir. Avec un partenaire masculin qui serait un peu "rapide", vous pourrez reproduire ces contractions sur son membre qui pourront vous conduire plus rapidement vers le plaisir ...

Stimulation par pénétration digitale - technique de masturbation pour la femme

Technique de masturbation féminine, La stimulation par pénétration vaginale :

Comme toujours, il n'y a pas de règles absolues dans cette technique de masturbation féminine. Certaines femmes n'aiment pas l'idée d'un contact aussi intime, d'autres ne peuvent. pas s'en passer pour avoir un plaisir plus vaginal.
En tout cas, un bon nombre de femmes se caressent en introduisant un doigt ou un objet dans le vagin. Introduire son médius peut être agréable et utile. Cela peut être un point d'appui pour les autres doigts qui stimulent les zones érogènes avoisinantes.

Bien souvent, on ne commencera pas directement pas par s'introduire un doigt : une pénétration digitale trop brusque provoquerait. sans doute plus de gène ou de petites irritations qu'autre chose. Une excitation progressive de vos zones érogènes (seins, intérieurs des cuisses, fesses, zone pubienne, lèvres vaginales ou clitoris) provoquera dans la plupart des cas une excitation, puis une montée du plaisir et une lubrification naturelle de votre intimité.
Venez alors progressivement explorer votre corps : petit doigt furtif qui s'immisce puis ressort pour vous caresser autour du clitoris ...
Pénétration plus profonde contre les douces parois de votre vagin ... Un doigt, puis un deuxième ? Et un troisième ? Il n'y a de règles que celles de ce qui vous plaisent : écoutez votre corps, vos envies, votre plaisir.


Astuces:

- Vous pouvez aussi vous servir des sécrétions vaginales pour lubrifier le clitoris et les petites lèvres : le plaisir n'en sera que plus doux ...
- Si vous sentiez que malgré une stimulation externe (caresses de type clitoridiennes directs ou via des objets doux), votre intimité restait relativement sèche, pas de panique : il n'y a pas 2 femmes pareils ! (Fatigue, stress, période du cycle, ...), je vous recommande l'achat et l'utilisation de lubrifiant intime (à base d'eau) que vous pourrez trouver dans les grandes surfaces, les pharmacies ou plus discrètement par correspondance (par exemple chez Sexy Avenue )
Parfois, vous trouverez vos doigts trop courts, trop fins ou trop durs ... C'est le moment d'essayer le prolongement naturel de votre main : un godemichet (godemiche) ou un vibro-masseur ...

[ Source ]

Stimulation clitoridienne - technique de masturbation pour la femme

Techniques de masturbation féminine avec la main - la stimulation de la zone du clitoris:

Certaines femmes aiment toucher directement leur clitoris, d'autres préfèrent une stimulation indirecte: en caressant l'un des côtés de la hampe, ou le mont de vénus.


C'est souvent le doigt médius qui est sollicité. Vous pouvez caresser votre clitoris de haut en bas, d'avant en arrière, ou effectuer un mouvement circulaire si vous êtes trop sensible.
Pression et rythme varient d'une femme à l'autre. Commencez lentement et doucement, puis de façon plus rapide et plus appuyée pour voir ce qui vous convient le mieux et ce qui est le plus agréable. Beaucoup de femmes gardent le même rythme jusqu'à l'orgasme, d'autres s'arrêtent juste avant, puis attendent un peu avant de recommencer.

Astuces:

Vous pouvez aussi vous servir des sécrétions vaginales pour lubrifier le clitoris et les petites lèvres. Sinon, humidifiez vos doigts avec de la salive, ou utilisez un lubrifiant à base d'eau. Une stimulation continue et trop intense du clitoris peut être légèrement douloureuse. Caressez alors une autre zone. Si la friction finit par irriter le clitoris, arrêtez les caresses directes et stimulez plutôt le capuchon.

10 raisons de pratiquer la masturbation !

1.La masturbation permet d'explorer notre corps et de découvrir les sensations, les gestes, les caresses qui nous excitent le plus. Nous connaissons le mieux nos besoins sexuels et la manière de les satisfaire. Ces connaissances pourront évidemment être partagées avec notre partenaire.

2.La masturbation est un véritable soulagement: physique et émotionnel. Elle libère les tensions nées des impulsions sexuelles, et aide à dormir. Plus besoin de somnifère !

3.Elle nous rend plus lucide en nous apprenant à séparer l'amour du sexe. Ce n'est pas parce qu'on atteint l'orgasme qu'on est amoureux !

4.Si vous êtes seul(e), vous craquerez peut-être encore sur la tablette de chocolat, mais en vous masturbant régulièrement, vous ne vous arracherez pas les cheveux, et vous ne vous coucherez (probablement) plus avec n'importe qui.

5.C'est l'occasion de vous concentrer sur votre propre plaisir, sans avoir besoin de vous préoccuper de celui de votre partenaire.

6.La masturbation permet de combattre les effets de certains dysfonctionnements sexuels: l'anorgasmie chez la femme, et l'éjaculation précoce chez l'homme. Après une période d'abstinence, il vaut mieux que l'homme se masturbe au moins une heure avant le rapport sexuel, cela l'aidera à retarder l'éjaculation.

7. Plus vous vous masturbez, plus vous pourrez avoir d'orgasmes, avec ou sans votre partenaire. Les femmes qui ont pris l'habitude de se masturber jusqu'à l'orgasme ont plus de chances de parvenir à l'orgasme plus tard, avec leur partenaire.

8.C'est bon pour la santé: l'orgasme augmente la circulation sanguine, combat les effets du stress, et rend la peau éclatante. Pour les femmes, cela renforce et en même temps assouplit les muscles nécessaires pendant l'amour.

9.Le rapport Kinsey l'a prouvé: les gens qui se masturbent de bonne heure ont un vie sexuelle plus remplie, plus active, et pendant plus longtemps.

10.Il n'y a pas de mal à se faire du bien!

Techniques de masturbation féminine et pratiques au travers d'études chez la femme

Les femmes aiment se donner du plaisir. Le rapport de la célèbre sexologue américaine Shere Hite, qui, dans les années 1970, a effectué une enquête auprès des femmes sur tout le territoire des Etats-Unis, l’a montré. Comment s’adonnent-elles au plaisir solitaire, c’est aussi ce que cette étude a cherché à savoir. Résultats et témoignages extraits du "rapport Hite".

Des 3 000 femmes ayant répondu, anonymement, à ce questionnaire qui faisait le tour de la sexualité féminine (orgasme, coït, clitoris, masturbation…), 82 % déclaraient qu’elles se masturbaient, et, parmi elles, 95 % parvenaient sans peine à l’orgasme chaque fois qu’elles le voulaient. Ce qui, d’après la sexologue, contredisait l’idée couramment admise que les femmes sont "lentes à démarrer", et qu’elles ont du mal à parvenir à l’orgasme. Pratiquement, l’enquête a permis de distinguer six types de masturbation (avec quelques variantes).

Dans la très grande majorité des cas (73 %), la femme excite manuellement la région clitoridienne et/ou vulvaire en étant couchée sur le dos.

"Je m’excite toujours de la même façon : mon doigt caresse mon clitoris et parfois j’enfonce en même temps un autre doigt dans mon vagin. Je ne caresse que ma zone génitale" ; "Je me masturbe en massant latéralement mon clitoris, doucement d’abord, puis en augmentant l’intensité de la pression. Je me sers de l’index (une seule main)" ; "mes doigts caressent mon clitoris et, de ma main libre, je gratte, tire, pince le bout de mes seins. Je me caresse alternativement de haut en bas et en rond. Mes jambes sont tantôt jointes, tantôt écartées. Je trouve particulièrement excitant d’immobiliser ma main et de continuer la friction en remuant mon sexe contre mon doigt".

La femme peut aussi se coucher sur le ventre (5,5 %).

" Je suis couchée sur le ventre, les jambes légèrement écartées et je me sers des deux mains, la droite appuyée sur le clitoris, la gauche serrée contre elle pour augmenter la pression. En remuant le bassin de haut en bas, modérément vite, j’obtiens la friction que je désire sur la région de mon clitoris" ; "Je me masturbe sur le ventre, les jambes jointes en pressant mon clitoris avec l’index et le médius des deux mains, l’une sur l’autre. Parfois je me caresse les seins ou les fesses d’une main, ou je glisse mes doigts dans mon vagin" ; "Je débute par une caresse circulaire du clitoris et de temps en temps je frotte de haut en bas, le clitoris serré entre deux doigts. De la main droite je vérifie que mon vagin est bien mouillé et je me livre à un fantasme. Je continue de stimuler mon clitoris et je glisse deux doigts dans mon vagin" ; "Je maintiens sous moi le vibromasseur, plus ou moins fermement, en remuant mon corps sur lui".

Certaines femmes se frottent à un objet doux (4 %).

"Je fais avec le drap une petite boule à peu près de la taille d’un poing (je me servais de la tête de mon pauvre ours en peluche, mais depuis que j’ai passé l’âge de dormir avec un ours, je me contente d’une poignée de drap). Je me couche sur le lit, la boule appuyée sur mon clitoris. Puis je remue les hanches avec un mouvement circulaire jusqu’à ce que je jouisse" ; "Je ne me masturbe pas vraiment, je me frotte à peine contre le drap, pas plus…" ; "Je me masturbe d’habitude sur le coin d’une chaise, je me frotte, les jambes serrées. J’ai découvert cette méthode par hasard quand j’avais 4 ans" ; "Je me frotte lentement contre mon lavabo, en appuyant très fort mon pubis, la fraîcheur de la céramique m’excite beaucoup". "J'empile deux oreillers bien moelleux sur une chaise et je m'installe à
cali-fourchon sur ce monticule très doux. Je me frotte le clito en basculant mon bassin d'avant en arrière. Cela me procure une jouissance extrême et pour accentuer cette sensation, j'attrape un troisième oreiller que je câble entre le dossier de la chaise et ma poitrine bien gonflée."

D’autres serrent leurs cuisses en cadence, de façon répétée (3 %).

"Je suis assise sur un fauteuil ou dans mon lit, et je me sers des muscles de la partie interne de mes cuisses. Je me concentre avec toute mon énergie sur la région de mon sexe" ; "Je frotte mes cuisses l’une contre l’autre, en général couchée, mais je le fais aussi en étant assise (au bureau, dans l’autobus, etc.). Le frottement exerce une pression délicate sur le clitoris".

Elles peuvent aussi masser leur région génitale avec de l’eau (2 %).

"Je dirige le jet de la douche vers mon clitoris, les jambes très écartées" ; "Je suis couchée dans la baignoire et l’eau du robinet tombe sur mon pubis, mon clitoris et mon vagin. Plus l’eau est chaude, plus la pression est forte, et plus je jouis vite". " Je dévisse la pomme de la douche pour que le jet sorte tout droit du tuyau. J’écarte mes petites lèvres pour exposer mon clitoris"

Peu de femmes effectuent systématiquement une pénétration vaginale (1, 5 %) et plus de la moitié commencent par stimuler manuellement leur clitoris.

" Je pose un doigt sur mon clitoris et de l’autre main je fais aller et venir le goulot d’un bouteille en plastique dans mon vagin" ; "Mon mari remue un godemiché dans mon vagin pendant que j’appuie un vibromasseur sur mon clitoris" ; "Le plus souvent je remue les doigts dans mon vagin, de temps en temps je les laisse immobiles, toujours enfoncés".

Enfin, 11 % des femmes ayant répondu au questionnaire combinent plusieurs de ces techniques pour aboutir à l’orgasme.

"Je me masturbe de bien des façons. Sur le dos dans la baignoire, sur mon lit, sur un divan, sur le plancher et tout y passe… mes seins, mon ventre, mes cuisses, mes fesses, mon vagin et mon clitoris. J’adore rouler mon clitoris entre le pouce et l’index, un doigt dans le vagin et jouer avec mes seins et avec mes mamelons, que je trouve très beaux. En m’aimant ainsi je laisse vagabonder mon imagination. J’aime aussi varier mes caresses avec un vibromasseur".

Isabelle Delaleu, le 6 décembre 2000

Techniques de masturabtion féminine

La plupart des femmes caressent, frottent ou font pression sur leurs parties génitales en étant couchées, debout ou assises. Vous pouvez vous allonger sur le lit, jambes repliées ou écartées, ou vous asseoir, le dos contre la tête du lit ou contre le mur. Certaines femmes aiment toucher directement leur clitoris, d'autres préfèrent une stimulation indirecte: en caressant l'un des côtés de la hampe, ou le mont de vénus. C'est souvent le doigt médius qui est sollicité. Vous pouvez caresser votre clitoris de haut en bas, d'avant en arrière, ou effectuer un mouvement circulaire si vous êtes trop sensible.

Pression et rythme varient d'une femme à l'autre. Commencez lentement et doucement, puis de façon plus rapide et plus appuyée pour voir ce qui vous convient le mieux et ce qui est le plus agréable. Beaucoup de femmes gardent le même rythme jusqu'à l'orgasme, d'autres s'arrêtent juste avant, puis attendent un peu avant de recommencer.
Un grand nombre de femmes se caressent en introduisant un doigt ou un objet dans le vagin. Introduire son médius peut être agréable et utile. Cela peut être un point d'appui pour les autres doigts qui stimulent les zones érogènes avoisinantes. Vous pouvez aussi vous servir des sécrétions vaginales pour lubrifier le clitoris et les petites lèvres. Sinon, humidifiez vos doigts avec de la salive, ou utilisez un lubrifiant à base d'eau. Une stimulation continue et trop intense du clitoris peut être légèrement douloureuse. Caressez alors une autre zone. Si la friction finit par irriter le clitoris, arrêtez les caresses directes et stimulez plutôt le capuchon.


L'orgasme

Quand vous sentez que vous allez bientôt l'atteindre, pressez vos talons l'un contre l'autre pour augmenter la pression dans l'aine. Vous pouvez aussi contracter puis relâcher les muscles du bassin et des fesses. Gesticulations et gémissements accompagnent ou même permettent d'atteindre plus facilement l'orgasme chez certaines femmes, tandis que d'autres restent parfaitement calmes et muettes.
Les fantasmes jouent bien sûr un rôle important: revivez une scène torride avec votre partenaire, ou si cela ne vous excite pas assez, imaginez ce que vous aimeriez faire avec quelqu'un d'autre!
Vous pouvez atteindre l'orgasme en quelques minutes mais cela peut parfois prendre un quart d'heure: tout dépend de votre humeur, de votre état physique (fatigue, stress), et de votre excitation.
Quand vous êtes au bord de l'orgasme, contractez les muscles du bassin et des fesses. Vous pouvez aussi faire des exercices de "Kegel" en contractant rythmiquement le muscle vaginal qui vous empêche d'uriner.
Mieux vaut poursuivre la stimulation pendant l'orgasme (il aura toutes les chances d'être plus intense) et même après: vous pourrez peut-être avoir des orgasmes multiples.


Toutes sortes d'objets

Vous pouvez vous allonger sur le ventre et vous frotter contre un oreiller ou contre un coussin placé entre vos cuisses. Allongée sur le dos, vous pourrez utiliser un drap ou une couverture pour effectuer un mouvement de va-et-vient. Certaines femmes s'assoient par terre et se frottent contre le pied d'une chaise. Là encore, le plus important, c'est la régularité du rythme.
Les Sex-toys (ou "Sexy Toys"), godemichés (gode ou godemichet) et autres vibro-masseurs peuvent être très appréciables. Il existe une multitudes de gadgets amusants imaginés pour le plaisir de la femme (seule ou avec son partenaire). Allez voir la rubrique Sexy Shopping et explorer la partie du guide des techniques de masturbation féminine consacré aux sex toys .



Avec de l'eau

Le savonnage du corps et des parties génitales est une bonne entrée en matière, mais n'introduisez pas vos doigts dans votre vagin: le savon pourrait modifier le PH de votre flore vaginale, et vous pourriez même attraper une candidose, ou une cystite. Si vous voulez que la zone du clitoris soit directement caressée, asseyez-vous ou agenouillez-vous et utilisez la pomme de la douche et la pression de l'eau. Vous pouvez enchaîner par une stimulation manuelle si vous n'arrivez pas à atteindre l'orgasme. Certains modèles de bidets envoient un petit jet d'eau vers le haut. Pensez aussi aux jacuzzi et aux baignoires "à remous" qui peuvent procurer des sensations très voluptueuses


Varier les Plaisirs

Pourquoi ne pas essayer dans des lieux moins intimes voire des lieux publics? Non, il ne s'agit pas de jouer les exhibitionnistes, mais simplement de rendre le jeu plus excitant. Vous pouvez très bien le faire au travail, dans les toilettes publiques, à une soirée, ou même dans l'avion (n'oubliez pas dans ce cas la couverture!).
En vous regardant dans un miroir: vous pourrez voir à quoi vous ressemblez quand vous êtes excitée, et quand vous atteignez l'orgasme!
Pensez aussi à stimuler d'autres parties de votre corps. Vous masser les seins, les bras, et même tout le corps avec une huile ou une crème hydratante peut constituer une bonne entrée en matière. Vous caresser les seins, les mamelons et le ventre quand vous êtes au bord de l'orgasme peut intensifier le plaisir.
Changez de position: masturbez vous par derrière (couchée sur le lit, avec un oreiller sous le ventre). Faites le debout, contre un mur, ou encore accroupie et laissez votre imagination s'exprimer.

[ Source ]